Facebook   Twitter
Commune de cuges les pins en provence au coeur de la sainte baume le plus grand poljé de France vous accueille
Vous êtes-ici : VIE MUNICIPALE / Le mot du Maire / Voeux 2016
Imprimer
Voeux 2016_texte intégral
L'année 2015 aura aussi mal fini qu'elle n'avait commencé !
Les attentats de janvier puis, ceux de novembre, nous ont fait prendre conscience de l'horreur, de l’impensable et du mal dont certains sont capables au nom d'une idéologie barbare.
La France est aujourd'hui meurtrie et c’est donc par ces mots de soutien que débutera mon discours de vœux pour l'année 2016.
Des mots et une pensée émue à l'égard des victimes du terrorisme et de leurs familles endeuillées.
La République, debout, doit faire face et se préparer à cet état de guerre qui nous menace au quotidien.
Le peuple français a su montrer, en de telles circonstances, son unité pleine et entière face à la barbarie et à l'horreur.
La France doit rester ce pays de liberté,  celui que nos ancêtres ont défendu avec ferveur et pour lequel ils ont, souvent, laissé leur jeunesse, leurs rêves, une partie d'eux-mêmes et, trop souvent, leur vie au fond des tranchées ou ailleurs.
Ils se sont battus pour nous offrir cette liberté, cette liberté de penser et de vivre qui caractérise notre beau pays démocratique, la France… ne l'oublions pas.
Des mots et une pensée émue également à l'égard de celles et ceux qui nous ont quitté cette année, quelquefois trop tôt, frappés par la maladie qui aura eu raison de leur combat.
Je pense à notre conseillère municipale, Nathalie, à Ginette, Gabie, Moufle, Yvette, Raymond, Jacky, Sauveur et j'en oublie certainement …
Les leçons de l'histoire portent souvent les séquelles du passé mais elles nous montrent le chemin, si tant est que nous nous souvenions.
Le devoir de mémoire reste et restera l'une de nos missions et responsabilité d'élus. C'est pour cela que nous avons souhaité tout au long de cette année 2015, associer les enfants dans les différentes manifestations et cérémonies commémoratives. La création d'un conseil municipal des jeunes est venue concrétiser notre action de vouloir ainsi faire participer nos jeunes à la vie du village. Ils se montrent chaque fois volontaires, enthousiastes à venir participer à leur manière à la vie publique du village. Je les en remercie.
Je remercie également le corps enseignant qui les a accompagné sur ces diverses manifestations patriotiques et je profite de cette occasion pour souhaiter la bienvenue à notre nouveau directeur du primaire, monsieur Daniele.
2015 aura connu quelques événements marquants sur le plan politique, évènements dont nous nous félicitons et réjouissons.
Tout d'abord, l'élection de Martine Vassal à la tête du conseil départemental aura été pour notre commune un événement majeur.
Plus récemment, l'arrivée à la Présidence de la Région PACA de Christian Estrosi ne peut que nous satisfaire et nous conforter dans l'espoir d'une politique meilleure allant dans le sens de l'intérêt de tous. Le vote républicain qui a su s'unir pour le faire élire, nous aura, sans doute, fait prendre conscience de certaines réalités politiques et surtout de certaines inquiétudes légitimes du peuple français…
L'Etat et le monde politique doivent, aujourd'hui, prendre leurs responsabilités d'un vote dont on ne peut aujourd'hui se contenter de dire qu'il s'agit d'un vote « sanction »…
Bien sûr, je ne manquerai pas d'évoquer en ce début d'année 2016, le passage à la Métropole et son épisode « incertain » qui laisse aujourd'hui l'exécutif local et notamment les intercommunalités dans une situation administrativement compliquée et peu favorable à l'engagement des différents projets, je pense notamment aux schémas de mutualisation et aux transferts de compétences attendus.
Que l'on soit favorable ou pas à la Métropole, il nous faut aujourd'hui avancer et concrétiser au mieux une stratégie qui puisse aller dans le sens de l'intérêt de tous .
2015 aura, une fois de plus, été marquée par ce nouveau tour de vis que l'Etat afflige aux communes.
A l'heure où l'Etat se désengage et fait porter sur les communes toute la responsabilité de ses manquements, nous avons subi en 2015 de nouvelles baisses de dotations qui se sont soldées par 140 000 € de recettes en moins sur notre budget 2015.
L'Etat fait ainsi porter sur les communes les décisions qu'il n'assume pas lui-même et qui se traduisent, le plus souvent, au nécessaire recours à la fiscalité locale, seul remède pour les communes qui ne disposent pas de ressources économiques propres et très peu de marges de manœuvres pour réduire leurs coûts de fonctionnement.
Face à cette situation, les économies que nous devons réaliser font souvent l'objet de choix et d'orientations nouvelles qui peuvent parfois dérouter, inquiéter ou tout simplement ne pas être compris.
Soyez rassurés, les impôts n'augmenteront pas cette année.
Notre équipe a donc dû faire face à des choix en 2015 et ces choix nous les assumons.
Le choix d'externaliser le service de la restauration collective a été l'une de ces mesures que nous avons dû prendre en 2015 pour faire face non seulement à un problème récurrent d'organisation de ce service mais aussi aux plaintes répétées de parents. Nous avons pris la décision de confier notre restauration à un prestataire extérieur en nous entourant des garanties suffisantes pour assurer la qualité des repas servis. Nous avons confié ce service à une PME Aixoise, la société Garig, qui saura, nous n'en doutons pas, allier qualité, proximité et savoir-faire d'une cuisine traditionnelle de type familial.
Cette mesure a été prise dans un souci d'économie, elle permettra ainsi à la commune de percevoir une redevance annuelle de 50 000 €.
Parmi les autres mesures prises en 2015, il faut citer la modification du mode de parution du cuges au cœur avec la création du mensuel cuges au coeur Mag.
C'est aussi pour optimiser le temps de travail des salariés et diminuer les coûts d'impression que ce choix a été fait.  C'est là encore plus de 16500 € d'économies annuelles qui pourront ainsi être réalisées en optant pour le mensuel.
Nous avons pris la décision de faire évoluer le Cuges au Cœur Mag en créant un agenda détachable. Les « magnets » que nous vous avons offerts vous permettront chaque mois de mettre sur votre frigo ou ailleurs l'agenda des différentes manifestations de la commune…
La réorganisation du tissu associatif a également été l'une des mesures importantes prises en 2015. Là encore, notre volonté était de réduire les coûts de fonctionnement importants qu'engendrait le fonctionnement du CHL et qui ne correspondaient malheureusement plus aux capacités budgétaires de la commune.
Sur ce chapitre, c'est près de 100 000 € d'économies qui auront ainsi pu être réalisées.
Malgré ce, la vie continue... puisque 26 associations ont ainsi repris le flambeau des activités culturelles, artistiques et sportives du village.
Ce qui laisse supposer, quoiqu'en disent nos détracteurs, vous savez, les apôtres de l'immobilisme comme dirait mon ami Patrick Boré, ceux qui confondent servir et se servir ou ceux qui ont eu maille à partie avec la justice et qui tentent de se faire une virginité aujourd'hui en s'immisçant un peu  partout.
Eh bien oui, le tissu associatif cugeois a encore de belles heures devant lui !
Chaque piste d'économie est donc exploitée.
C'est dans ce contexte difficile, qu'il nous faut trouver chaque jour ce juste équilibre alliant projets, services aux usagers et contraintes financières.
Cuges sort meurtri d'une politique passée qui ne faisait pas de l'état du village sa priorité… qui ne faisait pas non plus des économies, son mode de gestion !
La tâche est immense et prendra du temps.
Nous avançons chaque jour un peu plus, car penser et concrétiser un projet ne signifie pas penser à court terme. Il faut souvent avoir une vision à long terme et prévoir les conséquences pour demain des décisions que nous sommes amenés à prendre aujourd'hui…
Quelques travaux dits de proximité ont, d'ores et déjà, pu être réalisés en 2015. Tous financés à 80% par le conseil départemental.
Nous avons ainsi pu refaire les vestiaires du tennis. Cela aura permis d'accueillir un renfort de gendarmerie cet été mais aussi d'accueillir dans les meilleures conditions le nouveau club de tennis.
Les travaux réalisés à la crèche ont également permis de mettre en place l'accueil des bébés à la journée dès ce mois de janvier mais aussi d'étendre les plages horaires d'accueil.
Ceci correspondait à une demande forte de la population cugeoise, nous nous y étions engagés, nous l'avons fait…
La mise en place de la vidéo protection faisait également partie de notre engagement électoral. Celle-ci a été permise grâce au soutien financier du département mais aussi de notre député, mon ami Bernard Deflesselles et sa fameuse réserve parlementaire qu'il met chaque fois qu'il le peut à la disposition des communes et je l'en remercie vivement.
La vidéo protection s'inscrit dans une démarche forte de sécurité à laquelle je suis particulièrement attaché. Malheureusement même les villages ne sont plus épargnés par l'insécurité ou tout simplement l'incivisme.
Les dispositifs de vidéo protection permettent de faire reculer la délinquance, de juguler la dégradation des équipements urbains mais aussi d'aider à résoudre les enquêtes plus importantes.
Ce n'est en aucun cas, comme quelques-uns le prétendent une atteinte à la liberté individuelle.
Dans cette période tourmentée, que traverse notre Pays, la mise en place de dispositif de sécurité, humain ou technique, n'a pas de prix.
Sur Cuges, les services de Gendarmerie, que je salue et remercie pour leur engagement sur notre commune, nous font part chaque jour, d'une baisse d'actes délictueux.
Alors encore une fois merci Bernard Deflesselles merci Martine Vassal pour votre aide…. On peut les applaudir…
Enfin, 2015 aura pu connaitre le dénouement d'un épisode sans fin, je veux évidemment parler de la remise en état du site du presbytère laissé à l'abandon par nos prédécesseurs depuis 2008. Nous avons pris ce problème à bras le corps dès notre arrivée et le dialogue a pu enfin être réinstauré avec la société 13 Habitat.
Une solution amiable a été trouvée avec cette société qui a pris à sa charge la remise en état des lieux ainsi que le confortement de la façade Nord de l'église. J'insiste cela ne nous a rien coûté.
Une étude est actuellement en cours pour imaginer l'aménagement de l'espace adjacent à l'église. Nous sommes favorables à y implanter un jardin, une place qui puisse mettre en valeur ce patrimoine.
Parmi d'autres actions menées en 2015, il faut citer la création du point I mobile de l'office du tourisme, entièrement financé et placé sous l'égide de l'Agglo dans le cadre de sa compétence tourisme.
Nous avons également, au cours de cette année, entrepris de réaménager les locaux communaux, notamment la mairie et les locaux de l'office du tourisme, situés au 25 route nationale, pour notamment y transférer les services de l'urbanisme.
La redéfinition de certains lieux a également permis de regrouper l'administration communale au centre du village et récemment de transférer le service enfance de la Coopé dans les locaux de la mairie.
La commune fait ainsi face aux obligations d'accessibilité des bâtiments publics mais aussi à la rationalisation de l'utilisation des bâtiments communaux.
Nous avons enfin, engagé une politique de remplacement progressif des véhicules usagés, et dieu sait  s'il y en avait …
J'ai évoqué précédemment l'Agglo, et cela me laisse, bien évidemment, l'opportunité d'évoquer les dossiers qui ont été débattus en conseil communautaire au profit de notre commune. Je tiens donc tout particulièrement à remercier aujourd'hui, mon amie Sylvia Barthélémy, pour son engagement et son soutien sans faille à l'égard des 12 communes de l'Agglo.
Je ne manquerai pas à cette occasion de souligner que cette politique, menée par la Présidente de l'Agglo, contraste très fortement avec celle de ses prédécesseurs.
Ils avaient à priori peu à faire de l'intérêt d'une commune comme Cuges…là aussi on peut l'applaudir…
 
L'engagement et le combat de Sylvia prend aujourd'hui toute sa force envers la Métropole et la place que prendront en son sein les futurs conseils de territoire et ce bien évidemment lorsque le conseil constitutionnel aura tranché sur les recours qui ont été déposés par certains élus du pays d'Aix et qui paralysent aujourd'hui son fonctionnement.
En premier lieu, et cela dans le cadre de la future Métropole, la création de projets dits « d'intérêt communautaire » initiés par l'Agglo qui seront, dans un futur proche, enfin je le pense, transférés à la Métropole.
Pour Cuges, des projets ont ainsi été proposés :
La création d'un gymnase à Cuges dont chacun sait qu'il devient indispensable pour une commune de désormais plus de 5 000 habitants.
Plus récemment, la création d'un parcours touristique a été votée en conseil communautaire qui permettra de faire le lien entre les différents sites historiques et patrimoniaux du village.
Un parcours fléché sera créé où seront disposés 14 pupitres retraçant l'histoire des différents sites historiques du village.
Une barrière disposée au jardin de la ville et équipée d'un monnayeur sera prochainement installée à l'aire de camping-car, entièrement financée par l'Agglo. Ceci permettra, comme cela se pratique partout ailleurs, d'optimiser la rentabilité du site, très prisé par les camping caristes, par un encaissement automatisé et sécurisé.
Ces deux derniers projets devraient voir le jour très prochainement.
Cela m'amène à évoquer le projet de la cave coopérative.
Ce bâtiment qui, je le rappelle, était la propriété de l'Agglo et non de la commune, vient d'être cédé à la société Façonéo ceci afin de garder la maitrise de l'endroit lors du passage à la Métropole.
Le bâtiment pourrait vraisemblablement être démoli dans les mois à venir, avec, comme nous nous y étions engagés, la volonté de préserver la façade historique de la coopérative et garder la partie associative par une mise à disposition.
Un projet est en cours de réflexion qui devra tenir compte de la proximité des résidences existantes et des problèmes liés au stationnement en ce cœur de village… Les riverains seront associés à ce projet, je m'y engage.
Il y a un an, je vous disais mon optimisme à voir se réaliser nos projets dans le cadre des 6 ans de notre mandat électoral.
Aujourd'hui, j'en ai la certitude et la preuve car enfin, je vois que chacun a su se mobiliser au cours de cette année 2015 pour nous aider au mieux…
L'Agglo, je l'ai évoquée, notre député et enfin, le Conseil départemental dont je salue aujourd'hui, l'action et le soutien exceptionnel qu'il vient de nous accorder en nous octroyant une subvention sans précédent de  5 626 000 €.
Martine Vassal s'était engagée lors de sa campagne à aider les communes les plus défavorisées et sa promesse ne fût pas un vain mot… Alors un grand merci Martine.
Nous remercions aujourd'hui la présidente, mais aussi, le 1er vice-président Patrick Boré, Danielle Milon, Sylvia Barthélémy et Gérard Gazay tous 3 vice- présidents.
Je remercie également le conseil départemental pour son geste généreux et là encore sans précédent pour Cuges.
C'est 400 colis qui ont été distribués en cette fin d'année 2015 en faveur de nos anciens, aux bénéficiaires du CCAS mais aussi du secours populaire.
Ces colis ont été particulièrement appréciés par les bénéficiaires
Les subventions du département vont servir dans le cadre du contrat départemental à réhabiliter une partie de la voirie dans le cadre d'un programme pluriannuel de réfection. Là encore, le chantier est immense car la voirie de notre village n'a jamais fait l'objet d'entretien régulier comme il se devait. Nous en sommes aujourd'hui à la strate moyenâgeuse, voire pire « gallo-romaine » et il est donc grand temps d'agir !
Les cabinets d'études qui ont travaillé depuis près de deux ans sur le diagnostic sont arrivés à nous soumettre un programme détaillé de remise en état des voies et réseaux de la commune. Ce ne fût pas une mince affaire et cela a donc pris plus de temps que prévu.
Face à l'état général de la voirie, il nous fallait aujourd'hui faire un choix.
Devions-nous porter toute notre attention en 2016 sur le seul Boulevard Gambetta comme cela était initialement prévu ou contenter une plus grande partie de la population en proposant de refaire des portions plus importantes de voies ?
Il nous a semblé que la deuxième option était la meilleure.
Satisfaire plus de monde et enfin sécuriser les voies principales du village qui sont devenues dangereuses et souvent impraticables ont été notre motivation…
C'est donc en 2016 que débutera notre programme de réfection de la voirie et le renforcement de l'éclairage public.
Dans le même temps et donc courant 2016, nous engagerons le projet de regroupement scolaire du pôle élémentaire avec probablement la création de 10 classes supplémentaires sur le site de l'école Molina. Je rappelle que le projet du regroupement scolaire constituait, la clé de voûte de notre projet de cœur de village.  Ce n'est qu'à l'issue de ce regroupement du pôle élémentaire qu'un centre de village constitué de logements et de commerces pourra enfin voir le jour sur le site de l'ancienne école Chouquet.
2016 va donc poser les bases d'un projet rêvé, pensé et peu à peu construit dans l'intérêt de tous et avec la volonté d'une harmonisation du village.
Cuges prend aujourd'hui un essor qu'il nous faut certes maitriser mais qui doit également satisfaire la forte demande de logements sociaux des cugeois et les obligations que l'Etat nous impose dans le cadre de la loi SRU.
Cuges est une commune carencée qui a subi en 2015 une nouvelle pénalité de 85 000 €.
Notre village ne disposait, à notre arrivée, que d'une soixantaine de logements sociaux.  L'objectif de logements à réaliser reste donc important sous peine d'être doublement pénalisé.
Dans ce cadre, la ZAC des Vigneaux devrait nous permettre d'atteindre l'objectif triennal fixé par le préfet.
Le projet de logements Arcade (en face l'école maternelle) s'achèvera en 2016.
Il permettra d'offrir 24 logements sociaux qui j'espère seront à la destination des Cugeois si les services de l'Etat nous en donne la possibilité.
En ce qui concerne le projet des Vigneaux, un rapprochement commercial est actuellement en cours auprès d'une société Hôtelière pour favoriser l'implantation d'un hôtel.
Une étude de marché a en effet été réalisée en 2015.  Elle démontre l'opportunité d'implanter un hôtel de moyenne catégorie à Cuges les Pins.
Nous sommes favorables à ce projet qui pourrait alors asseoir les bases et le développement d'un tourisme local créateur d'emplois et donc une véritable dynamique économique profitable pour Cuges.
L'opportunité économique de ce projet est en cours de réflexion et je remercie aujourd'hui particulièrement Robert Abad, le directeur de la société Façonéo pour associer la commune au projet commercial qui devrait voir le jour au sein de la ZAC des Vigneaux .
Notre objectif étant bien entendu d'écarter tout projet concurrentiel à l'ensemble des commerçants du village.
Notre volonté, en tant qu'élus, est de permettre à Cuges de prendre un essor économique, d'anticiper l'avenir et donc de tout mettre tout en œuvre en sachant associer, partenaires économiques, financiers et politiques capables de nous aider à valoriser notre territoire communal. Le conseil de développement au sein de notre EPCI, dont je salue la présence de son président, se trouvera, j'en suis sûr, à nos côtés pour nous accompagner dans cette démarche.
Les mesures en faveur de l'emploi et des jeunes a été là encore, l'une de nos préoccupations en 2015.
Nous avons donc signé un partenariat avec l'Agglo, et l'association cugeoise Alice, dont l'action sera notamment d'accompagner des jeunes dans leur recherche d'emploi.
D'autres pistes sont également exploitées qui pourraient permettre de mettre en place à Cuges, des chantiers écoles, ceci afin d'aider les jeunes dans l'acquisition d'une expérience professionnelle.
Je remercie là encore vivement l'Agglo pour son engagement et sa politique en faveur des jeunes ainsi que l'Association Alice pour son implication locale.
Cela m'amène inévitablement à vous parler de ces deux jeunes talents cugeois, je devrais dire «des  génies » qui ont décroché en 2015 les non moins prestigieux « concours Lépine » pour l'un et « trophée des ingénieurs de demain » pour l'autre.  Je cite Valérian Lasseyte et Florian Pradines.
Je ne trahirai pas le secret de Florian «celui que l'on surnomme  le tueur de mots de passe » mais je crois d'ores et déjà pouvoir dire que Bill Gates n'a qu'à bien se tenir !!
Cuges est fier d'eux, et je crois, qu'en la circonstance, on peut les applaudir.
Les projets structurants prennent peu à peu leur assise et cela me permet donc de vous parler des projets en cours qui dessineront les contours du village de demain ainsi que son environnement.
Tout d'abord, la réflexion menée autour du projet de Zone Agricole Protégée sur le périmètre de la plaine de Cuges. La protection de la plaine agricole constituait également l'un des projets phare de notre programme électoral. Nous avons donc mis tout en œuvre depuis un an, appuyés des services de l'Agglo et de la chambre d'agriculture pour effectuer un diagnostic de faisabilité et d'opportunité de création d'une Zone Agricole Protégée.
Je remercie particulièrement madame Théron de l'Agglo et monsieur Villeneuve de la chambre d'agriculture pour le travail de qualité qu'ils ont su réaliser, à l'écoute des agriculteurs, travail et réflexion qu'il nous faut aujourd'hui prendre en considération.
Les potentialités agricoles apparaissent plus que favorables pour envisager ce projet de ZAP.
Nous avons donc délibéré en ce sens au mois de décembre dernier pour jeter les bases de cette future ZAP que nous devrons donc intégrer dans le cadre de la révision prochaine de notre PLU…
Cela m'amène tout naturellement à devoir évoquer le PLU de la commune qui aura connu, au cours de cette année 2015, bien des déboires.
Je ne m'étendrai pas sur les circonstances particulières qui ont amené certains acteurs locaux à devoir attaquer ce PLU de pure convenance mis en place par nos prédécesseurs.
Un PLU attaquable et donc attaqué et purement et simplement annulé par décision de justice en date du 17 septembre dernier.
Alors que le calendrier contraint aujourd'hui les communes à présenter un PLU révisé avant le mois de mars 2017, il ne nous restait en de telles circonstances que très peu de temps soit pour faire appel de cette décision, qui nous aurait surement fait perdre quelques mois précieux soit de représenter la délibération de juin 2013 élaborée par nos prédécesseurs, expurgée des zones pointées du doigt par le juge…
C'est cette dernière option qui a été choisie afin d'éviter le pire mais surtout de satisfaire l'intérêt général. Je pense particulièrement aux personnes qui avaient acquis des terrains, engagé des frais et qui subitement se trouvaient dans l'incapacité de construire du fait du retour en POS.
Si satisfaire l'intérêt général aura été, dans ce contexte, notre principale motivation, il n'en n'a pas été de même de l'attitude inqualifiable de certains élus d'opposition qui n'ont pas hésité à ameuter presse, préfet, et autres avocats pour jeter sur notre décision, doute, incertitude criant au scandale d'une telle décision !!
Heureusement, et je m'en félicite, les services de la préfecture, conscients de nos difficultés viennent certes, avec des recommandations, de nous donner raison …
J'en profite pour remercier vivement les services de l'Agglo, le service urbanisme de la commune et plus particulièrement M. Gacon pour leur implication dans ce dossier…
Les citoyens cugeois ne sont pas dupes de ces manigances.
Les manipulateurs d'opinion, ceux qui font feu de tout bois, emporteront la responsabilité de leurs actes en temps voulu, je m'en fais le garant…
Mais revenons aux projets qui nous animent.
C'est aussi et surtout pour faire le lien avec le projet de Zone Agricole Protégée, qu'il me faut tout naturellement vous parler du grand projet de Parc Naturel Régional dans lequel la commune de Cuges les Pins est versée.
Ce projet qui avance dans sa concrétisation nous satisfait au plus haut point.
Il entre dans la cohérence de l'ensemble de nos préoccupations liées à l'environnement et à la préservation du site naturel dont nous avons la chance de profiter à Cuges.
Notre village constituera l'une des portes d'entrée de ce PNR et confortera la commune dans sa démarche d'économie axée notamment sur le développement du tourisme local.
Un village qui se développe, un village qui renait de ses cendres, profondément ancré dans ses traditions mais définitivement tourné vers l'avenir, voilà ce que nous voulons faire de Cuges…
2015 aura ainsi concrétisé notre jumelage avec nos amis italiens de Chiusa di Pesio.  J'en profite pour remercier tous les acteurs de cette magnifique démarche qui, je n'en doute pas, saura s'enrichir en 2016 à travers de nombreux échanges amicaux.
Parmi les festivités de 2016, citons les 50 ans d'Ok Corral, festivités auxquelles la commune ne manquera pas de s'associer ainsi que de nombreuses associations locales.
Concerts, fête de la musique, festivités de Sainte Antoine ou de Saint Eloi, sont autant de manifestations qui animent notre village et qu'il faut donc préserver et encourager.
Cuges est aussi sous le feu des projecteurs grâce à son plateau des débutants qui regroupe chaque année quelques 40 équipes de foot venues des quatre coins de France et pas des moindres, Olympique de Lyon le FC Nantes, l'OGC Nice etc….
Il y a aussi le trail de la Sainte Baume qui est très prisé par les professionnels de la course à pieds. Ils  viennent de plus en plus nombreux, chaque année,  s'affronter sur les sentiers de notre Sainte Baume…
Bravo aux organisateurs !!
Voilà donc quelques-unes des grandes actions que nous menons chaque année à côté d'autres plus modestes qui nous nous occupent et nous mobilisent au quotidien.
Si je devais résumer 2016, je dirais que cette année sera donc principalement axée sur une première tranche de réfection de la voirie, le démarrage du projet de regroupement scolaire et la révision du PLU intégrant le périmètre de la zone agricole protégée.
Des travaux de remise en état des bâtiments publics seront poursuivis avec prochainement la remise en état de la salle des Arcades qui elle aussi, vous l'aurez constaté, en a bien besoin !! N'est-ce pas Gavino ? Tu ne pourras plus dire que tu viens en Roumanie…….
D'autres projets, plus conséquents,  sont toujours en ligne de mire mais dont il est encore trop tôt pour évoquer ici l'aboutissement, je pense en particulier au projet de déviation sur lequel les services du département sont en train de travailler. Du canal de Provence, auprès duquel nous nous sommes rapprochés et qui mène actuellement une étude.
Avec, j'en suis sur, le soutien de mon ami Bernard Deflesselles Je ne manquerai pas de solliciter notre nouveau président du Conseil Régional qui est de fait le Président du Canal de Provence, pour faire avancer ce projet.
Cela ne fait pas deux ans que nous sommes élus mais tout a été mis en œuvre pour qu'enfin en 2016 puisse asseoir le socle de notre programme électoral.
Pour cela, chacun s'active. Je voulais donc, tout particulièrement aujourd'hui remercier l'équipe qui m'entoure qui, au fil du temps et des événements, a su se consolider, trouver sa cohésion, sa force, son rythme de croisière.  Une équipe resserrée, unie, solidaire. Les élus de la majorité qui sont à mes côtés font l'objet de toute ma confiance, une confiance réaffirmée et inconditionnelle pour ceux que j'ai emmené dans cette belle aventure et qui chaque jour à mes côtés, me le rendent bien… Encore merci !
Et puis, je voudrais également à cette occasion, remercier les employés municipaux qui eux aussi savent, lorsque cela s'avère nécessaire, se mobiliser et être à nos côtés. Je sais pouvoir m'appuyer sur ces services, surtout sur ceux qui ont la conscience du service public, ceux  qui ne sont pas là pour le détruire, et qui quelquefois ne comptent pas leurs heures pour satisfaire à l'urgence des missions qui leur sont confiées.
Je tenais enfin à remercier la population pour ses marques de soutien, d'encouragement et de sympathie quotidienne que celle-ci nous témoigne.
Une population qui se montre patiente et compréhensive, consciente aussi de l'immensité de la tâche qui nous incombe et du peu de moyens dont nous disposons pour y parvenir.
Je remercie les services de Gendarmerie, les pompiers et leur nouveau chef du  centre de secours, le lieutenant Nicolaï, le comité des Feux et Forêts pour leur dévouement et la sécurité qu'ils apportent au quotidien.
Je remercie également tous les Présidents et bénévoles des associations qui donnent de leur temps aux services des autres…
Je remercie, les artisans et commerçants qui font vivre notre village en dépit des contraintes économiques. Avec une pensée particulière pour M. Michel Ferrat qui nous a fourni encore cette année les beaux sapins de Noel et mis à notre disposition toutes ces plantes vertes.
A tous les citoyens cugeois je veux exprimer ma gratitude et souhaiter que cette année 2016 se passe pour eux dans la plus grande sérénité.
Des vœux de bonheur, d'amour et de bonne santé.
Ma pensée ira vers ceux qui sont seuls, malades et à qui j'adresse mon soutien.
Je souhaite que cette année puisse abolir la terreur et effacer l'action de ces terroristes et de ces barbares indignes de ce monde.
Un monde que je souhaite donc meilleur et apaisé.
 
Bonne année à toutes et à tous,
Vive, Cuges, vive la République et vive la France !
 
 
 
 
 
Afficher tout
Consultez l'agenda des événements du village !
Concours de boules
En savoir plus
Fête de Saint Antoine
En savoir plus
Fête de la musique
En savoir plus
Consulter tout l'agenda
 
Afficher tout